Jésus est trahi par un de ses disciples

Publié le par missionchretienne-enfants

Jésus est trahi par un de ses disciples
Jésus est trahi par un de ses disciples
Jésus est trahi par un de ses disciples
Jésus est trahi par un de ses disciples
Jésus est trahi par un de ses disciples
Jésus est trahi par un de ses disciples

Mercredi : bien que la Bible ne parle pas de cette journée, on peut dire que ce jour a été un jour très mouvementé dans le camp des ennemis de Jésus; ils se rassemblèrent et complotèrent contre lui pour le faire mourir. Un homme en particulier - un de ses disciples- décide de le livrer aux souverains sacrificateurs.

Comment un disciple peut-il trahir son ami ?... Par un simple baiser...

Et vous, n'avez-vous jamais été trahi par un de vos amis ?...

**********************************************************************************************************

REFERENCE BIBLIQUE : Marc 14 :10 ; Luc 22 :47-48

VERSET A MEMORISER : « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! Et ne faites-vous pas ce que je dis ? » Luc 6 :46

CONCEPT CLE :

Jésus veut que l’on soit un disciple fidèle.

OBJECTIF EDUCATIF :

A la fin de la leçon, les enfants pourront :

1. Raconter l’histoire de Judas.

2. Expliquer la signification de trahir et de nier/renier. Faire la différence.

3. Dire de mémoire le verset et expliquer ce que cela peut signifier dans notre vie.

INTRODUCTION

Nous allons comparer Judas Iscariot et Pierre avec une activité ci-jointe qui servira d’introduction à la leçon d’aujourd’hui. L’étude des deux personnages nous aidera à connaître un peu plus sur le disciple Judas Iscariot que l’on va étudier aujourd’hui (Pierre et Judas)

A chaque fois que l’on parle de Judas, on pense à une personne désagréable pourtant aujourd’hui nous allons le connaître un peu plus. Montrez l’image de Judas. Une feuille d’information (ci-joint) vous aidera à décrire sa vie. Comment Judas s’est peu à peu senti désillusionné avec les attitudes de Jésus face à la possibilité d’être le Roi d’Israël ? Judas termina à faire le pire que peut faire un ami, trahir son meilleur Ami Jésus et il le fit avec un baiser !

APPLICATION A LA VIE

L’histoire de Judas Iscariot est un exemple triste de comment une personne peut arriver à la conclusion, sans comprendre la volonté de Dieu, de devenir « aveugle » de tout mais pas à ses idées. Dans l’histoire de Judas, vous allez apprendre ce que signifie « trahir », non seulement comme cela s’est passé dans la vie de Jésus, mais comme cela peut arriver aujourd’hui dans notre propre vie. Les enfants apprendront qu’une personne peut être fidèle à Dieu même si la volonté de Dieu est différente à la nôtre.

Les enfants comprendront que suivre Jésus implique fidélité et que leurs faits et leurs actions doivent refléter ce que leur cœur sente pour Jésus.

Vous pouvez faire des figures de chaque disciple en mentionnant le nom de chacun.

INTRODUCTION

Nous allons comparer Judas Iscariot et Pierre avec une activité ci-jointe qui servira d’introduction à la leçon aujourd’hui. L’étude des deux personnages nous aidera à connaître un peu plus sur le disciple Judas Iscariot que l’on va étudier aujourd’hui (Pierre et Judas)

A chaque fois que l’on parle de Judas, on pense à une personne désagréable pourtant aujourd’hui nous allons le connaître un peu plus. Montrez l’image de Judas. Une feuille d’information (ci-joint) vous aidera à décrire sa vie. L’histoire est comment Judas s’est peu à peu senti désillusionné avec les attitudes de Jésus face à la possibilité d’être le Roi d’Israël. Judas termina à faire le pire que peut faire un ami, trahir son meilleur Ami Jésus et il le fit avec un baiser !

LA TRAHISON DE JUDAS

Judas est des disciples le plus connu par ce qu’il a fait à son meilleur ami, Jésus. Quelques dictionnaires disent que même le nom Judas signifie « traitre ». Dans toute la liste des douze disciples, Judas est le dernier par ce qu’il a fait contre Jésus.

Mais Judas n’a bien commencé sa vie. C’était un homme excellent à l’époque de Jésus. Judas voulait dire « louange ». Il était natif d’un peuple appelé Kerioth, à quelques kilomètre d’Hébron. C’était le seul disciple qui n’était pas de la Galilée. Comme il était de Judée, il n’avait peut-être pas une amitié intime avec les autres. Son père s’appelait Simon (Jean 13 :2). Judas n’était pas un traitre quand Jésus l’a appelé à le suivre. On ne peut pas penser qu’il était comme un criminel cherchant des disputes. C’était une personne comme tout le monde. Le fait d’être appelé par Jésus nous montre que Judas avait le même potentiel que les autres disciples. Nous devons nous rappeler que Jésus, avant de choisir les 12, il a prié toute la nuit cherchant la sagesse de Dieu. Il les choisit parmi beaucoup d’autres personnes et c’est pour cela que nous savons que Judas était un homme avec des promesses. Jésus l’a choisi pour être un disciple, pas pour être un traitre.

Comme les autres disciples, Judas a dû tout laisser pour suivre jésus. Pendant trois ans, il a eu une amitié profonde avec Jésus. Il a marché, il a parlé avec lui, le Fils de Dieu. Il s’est assis sous les étoiles, il a partagé le pain.

Judas a écouté le sermon sur la montagne comme les autres et aussi les paraboles que Jésus a raconté. Il a vu quand Jésus a donné la vue à l’aveugle, ressuscité les morts. Il était là quand Jésus a calmé la tempête, quand il a chassé les démons, quand il a chassé les commerçants du temple et quand il a pris les enfants dans ses bras. Judas était aussi avec les autres accomplissant la mission de prêcher la Bonne Nouvelle et il a participé dans le ministère de chasser les démons et de guérir les malades. Il a eu les responsabilités et les privilèges que les autres disciples ont eus.

En plus, il a été choisi comme trésorier du groupe montrant que ses compagnons avec confiance en lui. Il était respecté. Au début, il est était honnête. Il y a des personnes qui essaient de condamner Judas parce qu’il est tombé dans la tentation en trahissant Jésus. D’autres personnes affirment que Judas était prédestiné à trahir. Mais il faut se rappeler que chaque être humain à son libre arbitre. La Bible nous enseigne que le plan de Dieu était que Jésus allait être trahit. Mais Judas, par sa propre volonté, a décidé de le faire. Quelqu’un devait le faire mais c’est Judas qu’il l’a fait par sa propre décision. Si Judas était coupable, on doit se poser cette question : comment est-il arrivé à ce processus ?


1. Déception :

Bien que je ne pense pas qu’il soit devenu un traître au cours de ses trois ans avec Jésus, il a commencé à avoir des déceptions avec Jésus. Judas cherchait un royaume terrestre. Il pensait que Jésus allait établir un nouveau royaume pour les juifs sur la terre. Il pensait qu’il allait délivrer les juifs de la tyrannie des romains. Judas s’anticipa à partager la gloire et la puissance d’un nouveau gouvernement. Mais Jésus a commencé à dire des choses qui n’étaient pas en accord avec les plans de Judas. Il a commencé à dire que l’homme ne peut accumuler des trésors ici sur la terre. Puis il a parlé de sa mort imminente et Judas n’a pas pu l’accepter. Quand les ennemis de Jésus ont commencé à établir un plan pour le tuer, tous les rêves de Judas ont échoué. Judas a été déçu.

2. Cupidité :

Un facteur dans le processus de la trahison de Judas était l’avarice. Quand Marie a oint les pieds de Jésus, c’est Judas qui l’a réprimandée. Même si Judas avait écouté les enseignements de Jésus, même s’il savait qu’aimer l’argent était mal, il voulait en avoir toujours plus. Ainsi qu’à cause de l’argent, il a décidé de trahir son ami. Dans la chambre haute, Jésus se retourna pour avertir Judas. Mais Judas, à ce moment, il n’a pas pu recevoir ni l’amour (montré par le lavage des pieds), ni l’avertissement de son Grand Ami. Il avait décidé dans son cœur et c’est pour cela que Jésus l’envoya a faire rapidement ce qu’il avait l’intention de faire. Mais avant, Jésus lui donna une place d’honneur avec lui à la table de la Dernière Cène avec les disciples. Il lui a donné le premier morceau de pain, un honneur qui était réservé aux invités spéciaux dans un banquet. Luc dit que satan était entré en lui. C’était certainement ainsi, pourquoi ? Qui pouvait résister à tant d’expressions d’amour de la part de Jésus ? Judas est sorti de là en endurcissant son cœur contre Jésus.

Judas savait où il pouvait rencontrer Jésus. Il avait été avec lui dans ses moments de prière dans le jardin de Gethsémani. Il est arrivé à cet endroit avec une multitude de gens, de soldats, de leaders religieux, pour arrêter Jésus. Il l’a livré avec un baiser. C’était comme mettre du poison dans le café d’un ami. A ce moment là, Judas pouvait changer mais il n’a pas voulu. Il a trahi son Ami Jésus. Judas pouvait-il recevoir le pardon de Dieu comme l’a reçu Pierre ? Oui, il pouvait aller vers Jésus et demander pardon, mais il ne l’a pas fait. Avant de se suicider, il pouvait confesser son péché à Dieu et ainsi recevoir le pardon de Dieu. Pierre s’est repenti mais Judas non. Même s’il a senti la douleur du mal qu’il avait fait, même s’il sentait la culpabilité de la mort de Jésus, il ne s’est pas repenti.

Il y avait un arbre pas loin, Judas mit une corde et se pendit. Il s’est suicidé. Il resta donc 11 disciples pour apporter le message de la Bonne Nouvelle au monde. Judas a eu l’opportunité de devenir célèbre comme les autres disciples mais on se rappelle de lui comme étant le « Traitre de Jésus »

REFLEXION

Aidez les enfants à comprendre ce que signifie être fidèle à un ami. Demandez si quelque fois ils ont « trahi » un ami. Comment ? (s’ils n’arrivent pas à s’exprimer, aidez à réfléchir sur comment parler mal d’un ami, le critiquer, l’abandonner ; ce sont des attitudes de trahison). Parlez des expériences quotidiennes, à l’école, à la maison…

PIERRE ET JUDAS

(voir tableaux joints)

Deux des disciples ont joué un rôle important dans les derniers jours de la vie de Jésus sur terre. Pierre renia trois fois Jésus et Judas le trahit.

Faites la comparaison.

Découpez les images et collez-les sur deux grandes feuilles.

Sur chaque feuille, écrivez les paroles ou phrases qui décrivent le disciple.

NIER OU TRAHIR

(voir tableau)

Publié dans PAQUES

Commenter cet article